Court-métrage

Publié le par Alexandre

Extérieur jour
Un taxi roule sous le soleil de l'automne. Il fait chaud. Nous sommes en Tunisie.
A son bord, une poignée de touriste qui reviennent de leur excursion à Tunis.
En quittant l'agglomération, ils ont longé l'aéroport, puis la caserne principale. Longtemps. Arrive le coin où ont été concentrés tous les clubs de touristes.

Un policier siffle et arrête le véhicule. Ils discutent en arabe. Ils s'énervent en arabe.

Tandis qu'il redémarre, le chauffeur s'indigne. Le policier, planté à l'entrée de la voie d'accès à ce vivier de touristes, voulait le verbaliser : il aurait été vu en train de téléphoner au volant.

Le taxi n'a pas de téléphone, en revanche, il a, contrairement à tous ceux qui travaillent dans cette zone, un compteur qui fonctionne.

Tout s'éclaire subitement, les signes de connivence entre les taxis de l'hôtel et le policier, les prix négociés mais démesurés demandés par les habitués.

Le chauffeur n'avait pas payé de bakchich.

Le taxi arrive à destination, dépose ses touristes et repart sous le soleil de l'automne. Il fait chaud. Nous sommes en Tunisie.

Commenter cet article