Migrations transalpines

Publié le par Alexandre

C'est une sorte de migration qui va se faire ce week-end. Les Italiens, n'ayant pas les mêmes facilités que nous pour se faire établir des procurations (il faut être inscrit sur un registre des Italiens établis à l'étranger), rentrent en masse au pays.

On ne parle pas beaucoup de l'Italie en France (en tout cas, c'est ce que je retire de ma lecture quotidienne des sites des 3 journaux principaux français). Après tout pourquoi se préoccuper de ce voisin à qui galère un peu niveau croissance, mais qui ne veut même pas qu'on lui rachète ses avions. Bref, on en parle peu, et c'est regrettable.

Lorsque l'on a découvert de côté bling-bling de notre président, certains se sont empressés de le comparer à Berlusconi sur le thème "On s'est foutu de leur tronche quand ils ont voté pour un flambeur en 2001, et puis finalement il nous arrive un peu la même chose...".

Alors qu'on se rassure. Berlusconi, lui, fait les choses en grand. Non, je ne dis pas cela parce répète à qui veut l'entendre qu'il n'est pas petit puisqu'il est plus grand que Sarkozy. Simplement, il faut voir son minifilm de campagne. Plus kitch que ça tu meurs.

L'ennui est qu'il n'est pas le seul à donner dans le genre. Le principal candidat à gauche, Walter Veltroni proclame fièrement I'm PD sur les YMCA. Ce qui titille tout de suite l'attention de certains.

Pour clore le tout, un petit aperçu de l'internationale version Jésus fait du rock.

Bref, en comparaison on pourrait juger nos politiques tristounets. Tant mieux !

PS : Pour ceux que ça intéresseraient, Berlusconi devrait gagner les élections sachant qu'il est crédité de plusieurs points d'avance sur son concurrent, que les élections sont provoquées par une motion de censure qui a renversé le gouvernement Prodi (gauche). Résultat ce week-end.

NB : merci à Andréa pour sa contribution involontaire à ce billet

Edition du 11/04 :
Les journaux français ont entendu mon appel (mégalo, moi ?), et nous brossent un portrait de ces élections sous tous les angles : Le Monde, Libération, Le Figaro.

Publié dans Dans la presse

Commenter cet article

Alexandre 12/04/2008 19:04

1) D'après la carte de répartition des blondes en Europe - http://strangemaps.wordpress.com/2007/12/04/214-the-blonde-map-of-europe/ - la proportion ne dépasse pas 19%.

2) En tout cas, c'est sûr que les minorités ne sont pas le public de Berlusconi. Quant à Veltroni, je ne sais pas trop. Même si le nom de son parti de rassemblement (PD) peut porter à sourire, le parti ne semble pas promouvoir outre mesure les droits des homosexuels - cf. http://www.liberation.fr/actualite/monde/320358.FR.php

viviane 12/04/2008 18:36

En tout cas, au vu du clip de campagne, je retiens :
1) que maintenant les italiennes sont en majorité blondes;
2) qu'il n'y a ni noirs, ni arabes, ni turcs, en tout cas aucune minorité ethnique visible en Italie. A moins bien sûr que ce ne soit pas le "public" électoral visé ?

Alexandre 11/04/2008 00:40

En même temps, concernant Veronica Lario, là encore Berlusconi a de l'avance dans les frasques conjugales.

J'en veux pour preuve la lettre ouvert d'excuse qu'il lui a adressé.

http://www.ambafrance-it.org/article.php3?id_article=1089

Pruneau 10/04/2008 23:36

Très bien, comme billet. Et puis tu commences à pouvoir faire des liens vers tes anciens billets, c'est bien. :-)

Donc Veltroni a choisi comme slogan "I'm PD" (écrit avec l'élision, mais prononcé "I am PD"). L'anglais a même envahi les slogans politiques. Ca, c'est de la vraie domination linguistique. Mais je me demande si Veltroni est conscient que PD, pour les Américains, ça veut tout de suite dire Police Department (à la NYPD Blue), ce qui n'est pas une valeur traditionnelle de la gauche.

Tu vas voir qu'après l'élection de Berlusconi, un rigolo de Canal+ va dire "certes, nous aussi on a élu un président bling-bling, mais au moins, Carla Bruni-Sarkozy a plus la classe que Veronica Lario-Berlusconi". Et tout le monde sera rassuré : on peut continuer à se moquer de Berlusconi sans avoir mauvaise conscience.