Le mot

Publié le par Alexandre

Dans la typologie des soirées nancéiennes, il y a la soirée ultime : le bring. C'esy une sorte de squattage d'appartement proposé par son propriétaire où chacun amène sa boisson (to bring, brought, brought, apporter en anglais).

Un bring est donc une soirée où il n'est pas nécessaire d'être invité, le simple fait d'être au courant (et de ne pas venir les mains vides) suffit.

L'ennui étant que ces soirées étant trop rares aux yeux des amateurs (et  trop marquantes pour la caution des appartements), les rêves parfois s'enflamment, et grâce au téléphone arabe (ou aux murmures chinois signale Jules  de What's next) une simple soirée se tranforme à l'insu de son initiateur.

Ou encore, dit plus joliment...

Tête-à-tête, en pantoufle,
Portes closes, chez vous, sans un témoin qui souffle,
Vous dites à l'oreille du plus mystérieux
De vos amis de cœur ou si vous aimez mieux,
Vous murmurez tout seul, croyant presque vous taire,
Dans le fond d'une cave à trente pieds sous terre,
Un mot désagréable à quelque individu.
Ce MOT - que vous croyez que l'on n'a pas entendu,
Que vous disiez si bas dans un lieu sourd et sombre -
Court à peine lâché, part, bondit, sort de l'ombre ;
Tenez, il est dehors ! Il connaît son chemin ;
Il marche, il a deux pieds, un bâton à la main,
De bons souliers ferrés, un passeport en règle ;
Au besoin, il prendrait des ailes, comme l'aigle !
Il vous échappe, il fuit, rien ne l'arrêtera ;
Il suit le quai, franchit la place, et cætera
Passe l'eau sans bateau dans la saison des crues,
Et va, tout à travers un dédale de rues,
Droit chez le citoyen dont vous avez parlé.
Il sait le numéro, l'étage ; il a la clé,
Il monte l'escalier, ouvre la porte, passe, entre, arrive
Et railleur, regardant l'homme en face dit :
"Me voilà ! Je sors de la bouche d'un tel."

Et c'est fait. Vous avez un ennemi mortel.
(Le Mot, Victor Hugo)

Tout ça pour dire que j'avais prévu une soirée ce soir...


Publié dans Nancy

Commenter cet article

Smokman 14/09/2007 12:35

Marrant, à BXL c'st chaque soirée chez l'habitant qui se passe ainsi. Chacun ramène tjs un truc à boire pour participer, ça évite les PAF et la thune à réclamer... Et ça fait faire des mélanges souvent dangereux pour les hépatocytes et les neurones... :-D

Alexandre 15/09/2007 14:03

Oui, toutes les soirées en appartement se passent comme cela à Nancy (et un peu partout d'ailleurs je pense). La véritable spécifité est "qu'organiser" un bring revient à vider son appartement de tous les meubles possibles et inimaginable et s'attendre à retrouver entre 80 et 150 personnes chez soi.